LA BLOGOSPHERE, LA SURCONSOMMATION, LA PRESSION

Saluuuuuut ! Today, j’ai envie de vous écrire à propos d’un sujet (toujours en rapport avec la mode) , plutôt d’un constat que j’ai fait il y a très peu de temps. Voilà maintenant 5 ans que je publies régulièrement des articles en rapport avec la mode, du moins, une certaine « mode » … Voilà 5 ans que j’essaye d’amener quelque chose dans cet univers virtuel, devenu complètement fou, compétitif, hargneux, arrogant, peste, surestimé. Pourquoi utiliser autant d’adjectifs négatifs ? Car c’est le ressentie que j’en ai depuis quelques temps, et pas que sur les blogs, mais sur les réseaux sociaux en général.

Un matin à mon réveil, je me rendais sur instagram, comme à mon habitude. J’ouvre l’appli, je vois que la nuit a été fructueuse pour certains puisque j’ai en moyenne sur mes 200 abonnements, 50 story à regarder. Je commence donc mon rituel et d’un coup, je me suis arrêtée, ça me gavait tout simplement. Ca me gavait de voir encore et encore les mêmes story, les mêmes produits de beauté adulés et présentés par 10 blogueuses/youtubeuses, les mêmes « sélection mode » « tendance du moment » … Tout était fade, tout était moche, la magie du début où l’on boit les paroles de ces influenceuses éphémères ne m’atteignaient plus. J’ai donc commencé à supprimer certains de mes abonnements, un peu plus libre. Sauf que la pression mise par ces photos dans des cadres sublimes, ces dressing de rêves, ces peaux et corps parfaits restaient encrés. Dur, dur de passer à autres choses après 5 ans à voir les réseaux s’enflammer. Bien évidemment, et connaissant le climat chaotique d’Internet et sa liberté d’expression détournée de sa définition propre, vous prendrez mes propos, les réécrirez et les utiliserez à mauvais escient.

Au tout début, les filles publiaient des tenues parce qu’elles les aimaient, tout le monde s’en fichait du cadrage, du paysage, du commentaire qui les accompagnait. Je suivais des filles sur internet, car j’aimais bien leurs fringues, je m’en fichais de leur vie privée, ce qui m’intéressait (et aujourd’hui encore, car la vie privée de Pierre, Paul, Jacques m’importe peu, la mienne est bien assez enrichissante comme ça) c’était leurs looks. Vous devez vous demander pourquoi est-ce qu’il y a le mot « surconsommation » dans mon titre ? Je vais y venir, ne vous en faites pas. Si ça se trouve, vous avez déjà quitté ce stade de lecture de mon article, vous avez mis un j’aime ou juste passé votre chemin, on connaît la chanson, on le fait tous 😉
Bref, tout était plus simple, plus lucide avant que les agences de presse, les médias, la communication viennent s’en mêler. Instagram est devenu une réseau social de transmission de désir. Les marques contactent des influenceuses, qui sont adulées par des milliers de jeunes femmes/hommes, et lorsqu’elles présenteront le produit, le désir de le posséder se créera automatiquement. Comme le fait d’appliquer par exemple, un produit de beauté à plusieurs blogueuses … Finalement, on se dira qu’il doit être vraiment bien pour qu’autant de personnes qu’on adore en parle, n’est-ce pas ? Tout est devenu manipulation pure et dure. Alors non, je ne suis pas jalouse du succès de certaines, elles ont un métier grâce à cela et c’est ce qu’il faut, mais je trouve qu’il y a un certain degré d’exagération. Il n’y a plus de crédibilité dans les propos. C’est un constat. Les influenceuses sont les jouets des marques en vogue et poussent à la surconsommation. Instagram est devenu une réseau social de transmission de désir, la culture du désir profond, que si on ne possède pas ça, on sera moche et on ne vaudra rien. Franchement, je n’envies pas le fait d’être dans cette spirale et d’en perdre sa personnalité !

Je me suis posée plusieurs fois la question afin de savoir pourquoi mon blog ne décollait pas, pourquoi ce que je proposais ne plaisait pas à l’ensemble du groupe. Peut-Être mon physique ? Peut-être mon style ? Peut-être parce que je ne montre pas ma vie privée, peut-être … Et j’ai arrêtée de me questionner. Souvent, je me suis forcée à prendre des looks en photo, à publier des articles mode, parce que je croyais que je devais quelque chose à quelqu’un … Lorsque vous en arrivez là, c’est que vous êtes vraiment atteint hein, ne vous leurrez pas. Finalement, je ne dois rien à personne, personne ne me met le couteau sous la gorge pour que je publie quelque chose. Peut-Être la pression moral engendrée par … Je ne sais pas haha. Franchement, c’est d’un ridicule.

J’ai déjà fait des collaborations, j’ai été sollicitée pour quelques évènements dernièrement … J’ai râlé d’ailleurs, car on me proposait des évènements « food » alors que j’en ai parlé 3 fois sur mon blog, et le seul évènement intéressant concernant la mode, se trouvait à Paris, alors que j’habite à Lyon et que j’aurai du surement payer: le voyage, l’hôtel, les repas … Tout ça pour avoir 2/3 abonnés de plus sur mon blog et instagram ? Vous voyez comme c’est aberrant ? Les marques qui sollicitent certaines blogueuses/instagrameuses, qui déboursent plus d’argent pour de la communication et plus de profit plutôt que pour mieux payer leurs employés ou leur offrir des produits… Ca me dégoûte. Moi aussi au début, j’ai eu la pensée qu’un jour je serai connue, que ça allait cartonner … Mais en faites, ça ne cartonne pas, car je ne dévoile pas ma vie privée, je n’accepte pas tout et n’importe quoi, parce que tout simplement, je tiens juste à publier des articles mode, mon avis sur certains sujets et créer de la discussion, du partage. Je viens de vous donner la définition même d’un blog, d’un post, d’un commentaire. Et c’est ce que je fais aujourd’hui, je poste un article, traitant d’un sujet qui nous concerne tous, afin de savoir si d’autres personnes pensent comme moi, ou sont contre ces propos. D’ailleurs, je ne pense pas que ce soit le meilleur article que j’ai pu écrire, car tout se bouscule dans ma tête et que je transcris mes pensées comme elles viennent, sans trop d’ordre.

D’ailleurs, durant des années je vous ai publiée des haul mode sur ma chaine, j’ai été contactée par des marques chinoises et je n’ai exécuté que 5/6 partenariats. Les 3/4 des vêtements que je vous ai présenté, ne sont plus dans mon dressing, les produits que j’ai reçus des marques m’ont souvent déçue (sauf lorsque j’avais un contact direct, avec des marques françaises) … Tout ça pour dire, que je trouve ridicule à l’heure d’aujourd’hui, de vous présenter des tenues avec de nouveaux vêtements qui ne resteront pas dans mon placard. C’est pour cela que je publie de plus en plus des looks avec des vêtements « recyclés » des autres années, que certaines ne sont pas hyper contentes car elles ne peuvent pas « trouver le produit directement » … Sauf que le but, ce n’est pas de copier. C’est de s’inspirer et de détourner, de chercher, de fouiner afin de trouver THE pièce qui nous correspondra et qu’on aimera pendant plusieurs années. 

C’est pour ça que j’ai décidé de tout  arrêter (ou me tourner vers autre chose) ! J’en ai marre de la pression que je me mets toute seule ou plutôt à l’aide de ces super influenceuses mode. Et j’ai réalisée quelque chose: je n’ai pas le même mode de vie qu’elles. Je travaille, je n’ai pas le temps d’aller à la salle de sport 3 fois par semaine, je n’ai pas l’argent pour payer un coach, ni l’argent pour dépenser dans des restaurants tout les jours. Je n’ai pas tout ça … Et ça ne me donne pas envie d’y avoir. Il m’a fallut 5 ans pour réaliser que finalement … Je n’avais pas besoin de l’avis d’inconnus, de l’amour virtuel d’inconnus pour me sentir bien, belle et épanouie. C’est affreux de dire ceci, sachant que vous me lisez, mais c’est la vérité. Je le sens comme ça. Et en faites, je me rends compte que ce monde de perfection virtuelle nous rend complètement folle les gars. A un moment, il faut arrêter de prendre les gens pour des cons, de voir telle ou telle nana se rallier à une cause et en voir 10 suivre en moins de 24h. Et les marques aussi devraient arrêter de se foutre de notre gueule et de se servir de ces influenceuses. C’est pour ça que je m’en vais, parce que ma vie réelle est belle et que le monde virtuel, lorsque je le côtoie me rend mauvaise, mal dans ma peau et je pense que je ne suis pas la seule non ? Ca me complique la vie pour quoi au juste ? Pour rien. J’ai réalisée que je n’avais pas besoin de ça, que ce n’était pas mon univers et que je m’y cachais depuis des années … Je me cachais de je ne sais quoi hein, mais franchement … Ca bouffe pas mal le cerveau. Le monde est en transition, tout devient virtuel. Attention, il y a aussi de bons côtés à ces nouvelles technologies, mais arrêter d’abuser dans vos propos putain. Moi aussi j’ai abusée, j’ai dit des choses sur la toile, je ne les regrettes pas, je pense juste qu’avec le temps, ça m’a lassée. Je me suis retirée peu à peu, et surtout, je me tourne vers des choses plus essentielles. 

Si je peux vous donner un conseil: Vous allez lever les yeux de votre écran, regarder autour de vous. Vous allez remarquer qu’il y a du soleil ou de la pluie, vos amis ou votre famille, mais surtout … Vous allez vous voir avachis sur votre canapé ou sur votre fauteuil. Est-ce vraiment ça que l’on souhaite ? Être l’esclave de quelques like instagram/FB/Twitter, être à la pointe de la tendance, toujours devoir rendre des comptes à quelqu’un que vous ne connaissez pas tout simplement, que vous vous imaginez ? Mes propos sont à modérer évidemment, je suis allée dans le début de l’extrême … Mais c’est ce que je ressens. Et je trouve ça tellement dommage de se fermer dans un monde virtuel, de se sentir obligée de partager ce qu’on a pour se sentir bien. Alors oui, sans les autres, on ne peut pas avancer, mais faites attention à ce que vous souhaitez partager, car le virtuel nous rend dépendant de la vie des autres. On alimente, inconsciemment, une communauté, on l’habitue à lui partager sa vie et parfois, on se rend même pas compte qu’on fait du mal à notre vie réelle, à nos amis, notre famille. On les affiche sans voir le mal, et la vie privée est entachée. A l’heure actuelle, et ceci ne reste que mon avis, le virtuel nous contrôle littéralement et on vise un idéal qui est complètement arrangé, détourné. 

J’ai retirée toutes mes vidéos Youtube il y a 15 jours. J’ai passé mon compte twitter en privé, j’ai triée mes abonnements sur tout les réseaux pour ne garder que ce qui pouvait m’apporter quelque chose de constructif. Et le contenu que j’ai publiée le dernier mois, était préparé sans réel conviction,  Mes anciens articles resteront ici. Mais je pense qu’il faut savoir dire stop, et se tourner vers la vie réelle, car mesdames, messieurs, elle est belle si on s’y prête ! 

Merci pour tout le bien que vous m’avez apporté, et je ne regrette aucunement le fait d’être passée par ici, c’était une phase (bien trop longue à y regarder) et je décide d’y mettre un terme, pour m’ouvrir à d’autres horizons. Ce n’est aucunement une justification cet article, c’est un fil de pensée … Histoire d’abuser un peu plus de la liberté d’expression qui n’a plus de valeur.

Mesdames, Messieurs, je vous tire ma révérence, salut !

Publicités

15 réflexions au sujet de « LA BLOGOSPHERE, LA SURCONSOMMATION, LA PRESSION »

  1. Dommage. J’ai mon blog depuis seulement quelques mois- juste des articles que j’écris sur des sujets qui m’importent… Je me suis demandée aussi comment avoir plus de followers, like ect… et de quoi je devais parler pour le faire… Mais en fait je me suis trompée, car le réel plaisir, pour ma part, est d’écrire, followers ou pas, like ou pas… Bloguer est un travail mais surtout une passion ou un gros plus dans sa vie personnelle non? Très bonne continuation – et peut être à bientôt 😉

    1. J’aimais bien, et plus le temps passe et moins ça m’apporte quelques choses dans ma vie personnelle … Peut-Être que j’ai trouvé ce que je cherchais dans ma vie réelle et que j’avais plus envie de m’y investir 🤔 En tout cas, bonne continuation à toi et j’espère que plus de personnes s’intéresseront à ton contenu 😀

  2. Mais du coup tu ne vas plus poster d’articles de blog ? 😦 Oui c’est la première question que je pose car c’est celle qui me brûle les lèvres à ce moment là 🙈 autrement je voulais souligner la qualité de ton article qui a mis le poing pile là où il fallait, j’en ai savouré chaque mot qui ressortissait en moi. A vrai dire je trouve que tu es très juste et que c’est le principal. En réalité, je ne suis que très peu sur Instagram car trop de chichis pour moi et j’aime la simplicité de la vie ! 🙂 Je suis des sportifs, des personnes motivantes, des personnes qui font de la mode, des dessinateurs, des artistes mais dès que je vois un Instagram trop parfait et de l’hypocrisie à tout va alors je fuis !

    1. Je ne sais pas si je vais l’arrêter … A voir vos réactions, ça me fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à trouver que tout est devenu exagération … Et j’ai envie de peut-être me tourner vers une autre sorte d’article qui permettra de redonner sa vraie définition au « blog », celle du partage et de la communauté 🤓 Je fuis également ! Je me suis désabonnées de plusieurs comptes juste parce que leurs publications 2/3 fois par jour et les story parlant 10x de la même chose me dépitait … Des jeunes filles/hommes s’accrochent à ça et croient que c’est la perfection, que d’y avoir ils seront meilleurs, c’est trop triste 😦

      1. C’est pour ça que je ne suis que des personnes que j’aime et qui ne me lassent pas ! Dès qu’il y a trop de story ça prend une heure à tout regarder donc à cette vitesse là autant regarder une série tranquillement dans son lit où là on sait que c’est pour de la détente 😊 Comme on dit « trop c’est trop » !
        En tout cas j’espère tout de même te revoir par ici et continuer à partager avec toi car ça serait dommage de mettre de côté une passion pour les abus des autres ❤

      2. C’est ça ! C’est pour ça que j’ai viré pas mal de monde x) Vu les réactions ultra positives sur mon article … Ca me donne envie de continuer, mais de le faire d’une manière plus occasionnelle, qui aura un vrai impact ! 😀

  3. coucou, je te suis depuis deux secondes, peut être que tu vas arrêter ton blog ce que je comprend tout a fait, « Si je peux vous donner un conseil: Vous allez lever les yeux de votre écran, regarder autour de vous. Vous allez remarquer qu’il y a du soleil ou de la pluie, vos amis ou votre famille, mais surtout … Vous allez vous voir avachis sur votre canapé ou sur votre fauteuil. Est-ce vraiment ça que l’on souhaite ? Être l’esclave de quelques like instagram/FB/Twitter, être à la pointe de la tendance, toujours devoir rendre des comptes à quelqu’un que vous ne connaissez pas tout simplement, que vous vous imaginez ? » ce passage de ton article ma fait réellement du bien a lire, nous sommes dans un monde compétition… ce qui me désole, nous sommes a la course au like etc… j’ai décider d’ouvrir mon blog, car j’avais beaucoup de conseille a partager et j’avais cette envie d’écrire ;). Ton article ma fait beaucoup de bien ( je radote). J’espere que tu vas pas quitter le monde du blogging, a bientôt 🙂

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! La course aux likes est affreuse … Je ne sais pas si je vais réellement arrêter ou me tourner vers une autre voie, vers d’autres sujets ! En tout cas, tu as raison d’ouvrir ton blog pour le plaisir du partage, c’est ce qui doit primer ! Et ne pas trop se laisser prendre dans la spirale du like 😉 A bientôt !

      1. j’espere ne jamais me perde la dedans, c’est vraiment une passion et l’envie de partage, j’espere ne pas me perde la dedans, merci pour ta réponse, au plaisir de relire un de tes article 🙂

  4. Je comprends bien ce que tu décris et je me suis posée les mêmes questions. Et puis j’ai décidé d’arrêter de me poser des questions et de faire ce qui me plaît sur le blog et insta avec les marques qui me plaisent. La surconsommation est là, avec ou sans Blog j’en étais déjà victime. Et j’aime tout autant le vintage et les articles de seconde main. Je crois que le tout c’est d’assumer qui l’on est, de faire ce qui nous plaît avant tout et surtout de distinguer sa vie pro de sa vie sur les réseaux. Même si on mélange vite les deux, il faut prendre du recul. Perso, je suis à fond dans le Blogging et insta parce que J’ADORE ça. J’en vie pas du tout mais j’aime ce que je fais. Et même si j’ai pas 10k 100k ou 1M et que souvent je me dis que j’évolue pas, je continue de kiffer. Fais ce qui te plaît avant tout. Moi j’ai toujours beaucoup aimé ton univers et ta créativité !

  5. Très bel article. Je me reconnais pas mal dans ton texte qui est très bien écris. Je me mettais beaucoup la pression aussi avant et finalement j’ai tout lâché prise et c’est maintenant que je me fais le plus plaisir.
    Ne lache pas, quitte a publier moins souvent mais si ça fait 5 ans que tu tiens ce blog c’est que c’est une partie de ta vie auquel tu tiens un peu malgré tout. 🙂

    Bises,
    Clémence – http://www.lyonnaisementvotre.com

  6. Je me reconnais totalement dans tes paroles quand tu dis que tu pensais devoir quelque chose aux gens. Je pensais pareil avec mon ancien blog ! Je me mettais une énorme pression mais en même temps j’adorais ce que je faisais alors j’étais hyper pointilleuse, je me comparais énormément… trop ☺️
    Depuis j’ai mûri. C’est le plus important !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s